0,00  0
Panier

Votre panier est vide.

0,00  0
Panier

Votre panier est vide.

Le voyage dans le temps en fiction – le guide pour ne pas rater son histoire

S’il est un ressort scénaristique qui plait depuis les débuts de la science fiction, c’est bien le voyage dans le temps. L’idée de pouvoir retourner dans le passé pour en altérer le cours ou bien de partir explorer le futur pour obtenir des réponses aux questions que nous nous posons a toujours charmé l’esprit humain. Mais en fiction, il est assez difficile de correctement mettre en place un voyage dans le temps sans rendre complètement incohérent son univers. En fait, c’est même l’un des moyens les plus rapides pour complètement foirer son histoire.

C’est là que j’interviens. En effet, si on étudie un peu les récits de fiction qui emploie le voyage dans le temps, on peut facilement découvrir quelles sont les méthodes qui fonctionnent, et celles qui ne fonctionnent pas.

Le voyage dans le temps en fiction – le guide pour ne pas rater son histoire

Les différentes formes que prend le Temps

En fiction, lorsqu’on parle de voyage dans le temps, on pense souvent à ce qu’il va se passer si on change un élément. Attention, je ne parle pas ici d’uchronie, où il s’agit de modifier un élément de l’Histoire et de raconter ce que le monde deviendrait ainsi. Je parle de personnages qui partent dans le Temps pour en altérer consciemment le cours. Il y a action de l’homme ici.

Il y a trois grandes façons de représenter le Temps en fiction : le Temps linéaire, le Temps circulaire et les Lignes Temporelles. Dans les 2 premières, le Temps est une force puissante qui ne peut être manipulé par les protagonistes. Dans le 3e, le Temps en lui même est plus faible que les personnages (et c’est là déjà un des premiers écueils, mais j’y reviendrai)

Le Temps linéaire

Dans le cas du temps linéaire, il faut voir le temps… comme une ligne (LA REVELATION ! 6 bouquins publiés le gars !). Cela semble évident car c’est la conception la plus admise par l’esprit humain. Le temps est une ligne. Et si on le remonte et qu’on change un événement dans le passé, toute la ligne temporelle en sera affectée. Cela peut être à une moindre échelle si on change un élément mineur, ou bien bouleverser complètement le monde. Notez que seuls les personnages ayant entrepris le voyage seront épargnés par le changement, les autres n’ayant jamais connu l’autre possibilité.

C’est l’une des formes les plus appréciées car elle permet de changer en profondeur le monde et d’essayer encore et encore de l’améliorer, avec parfois des conséquences dramatiques.

La série de DC Comics Legends of Tomorrow applique ce principe avec intelligence, tout comme la série française Le Visiteur du Futur ou le manga Stein’s Gate. Et l’un des plus grands représentants de cette formule reste la trilogie Retour vers le futur.

Le voyage dans le temps en fiction – le guide pour ne pas rater son histoire

Le Temps circulaire

Dans le cas du temps circulaire, on garde une ligne temporelle. Les différences avec le cas précédent sont néanmoins notables.

Tout d’abord, le voyage dans le temps est souvent ponctuel. Il n’arrive qu’une seule fois et ce n’est pas une expérience qu’on veut/peut réitérer. De plus, le Temps semble à chaque fois avoir “prévu” le voyage. En fait, dans le cas du temps circulaire, les protagonistes provoquent souvent les événements qui vont les amener à voyager dans le temps, menant à une boucle où ils iront dans le passé et où ils finiront par préparer leur voyage pour leurs itérations futures. Vous me suivez toujours ?

La beauté de cette forme est à la fois son côté ponctuel mais surtout lors du moment de la réalisation, lorsque les personnages se rendent compte qu’ils se prépareront eux-mêmes à voyager dans le temps, et que ce qu’ils voient comme l’Histoire n’est que la conséquence de leurs propres actions.

C’est une formule plus simple que la précédente car elle évite de modifier l’Histoire en général. C’est donc la solution la plus simple si vous voulez inclure un voyage dans le temps ponctuel dans votre récit.

Les romans Au nom des Dieux – Fracture emploient cette formule pour revisiter la Seconde Guerre Mondiale. Mais on peut citer également le film Le Royaume interdit.

Les Lignes Temporelles

La 3e façon de représenter le Temps en fiction, c’est via les lignes temporelles. Celle-ci, je l’appelle personnellement la solution de la facilité.

Il s’agit de représenter le temps en de multiples lignes différentes qui partent du moment où l’on commence à voyager dans le temps. Ici, les protagonistes remontent le temps après avoir réalisé une série d’actions A pour essayer une série d’actions B. Mais les lignes temporelles A et B continuent d’exister, les personnages ont juste quitté la temporalité dans laquelle la première se produisait. Ainsi, ils peuvent tester autant de chances d’actions qu’ils veulent tant que leur machine à voyager dans le temps fonctionne.

Pourquoi j’appelle cela la solution de la facilité ? Car vous n’avez pas à vous soucier des conséquences. Les protagonistes voient un de leurs amis mourir ? Ils n’ont qu’à voyager dans les temporalités jusqu’à en trouver une où il survit. Les événements n’ont pas pris la tournure qu’ils espéraient ? Pas de souci ! Un petit tour dans la machine et tout le monde va bien.

La grande différence entre le Temps Linéaire et les Lignes Temporelles, c’est que dans le 1er cas, il n’y a qu’une seule trame du Temps alors que dans le 2e, la trame qui a été quittée continue d’exister.

C’est exactement le chemin que prend Marvel dans Avengers Endgame.

Le voyage dans le temps en fiction – le guide pour ne pas rater son histoire

Bien intégrer le voyage dans le temps à son récit

Maintenant qu’on connait les différentes façons de représenter le temps en fiction, il faut faire attention à laquelle choisir. Personnellement, je vous recommande la première ou la deuxième méthode, et surtout pas la troisième. Pourquoi ? Pour une simple raison : les conséquences.

Un récit nous tient en haleine parce que les personnages prennent des risques, parce qu’il peut leur arriver quelque chose. S’il existe une pirouette scénaristique pour faire en sorte qu’ils puissent s’en sortir à chaque fois, alors il n’y a plus le moindre danger. Les personnages n’auront qu’à remonter le temps et emprunter une nouvelle ligne temporelle où ils n’auront pas à faire face aux conséquences de leurs actions.

Bien sûr, comme tout ressort scénaristique, celui-ci peut être bien employé et fonctionner, ne rendant pas le récit incohérent ni pénible à lire. Mais si vos lecteurs se rendent compte que les personnages ont un moyen de s’en sortir et qu’ils ne l’utilisent pas, ou qu’au contraire ils en abusent, cela peut les sortir du récit et les faire se questionner sur sa cohérence. Et ça, c’est tout ce qu’on veut éviter.

Par définition, le public met de côté son incrédulité lorsqu’il commence une histoire pour en accepter les tenants et aboutissants. Ainsi, il pourra accepter que dans un univers fantastique, les personnages voyagent dans le temps, même si c’est complètement impossible en réalité. Cependant, si vos ficelles scénaristiques deviennent trop visibles ou qu’elles commencent à s’effriter, le public pourra s’en rendre compte et se demander si le récit vaut vraiment le coup.

“Mais pourquoi les personnages ne tentent pas encore et encore de remonter le temps pour régler la situation ?”

– Un lecteur qui se rend compte que la situation part en cacahuètes

C’est exactement la raison pour laquelle J.K. Rowling a abandonné le retourneur de temps dans Harry Potter. Parce qu’avec celui-ci, Hermione aurait pu remonter sans cesse le temps pour empêcher chacun des événements néfastes d’arriver.

Je vous invite à voir cette excellente analyse du Youtubeur le Tropeur sur la question

Il n’est pas impossible d’employer le voyage dans le temps à plusieurs reprises dans son récit. Retour vers le futur l’a très bien fait et d’autres œuvres également. Mais cela demande de faire particulièrement attention à l’univers que vous représentez et aux moindres conséquences qu’un tel voyage peut entrainer. A vous de choisir à quelle échelle vos personnages auront un impact.

Le mot de la fin

Bien entendu, je ne peux pas vous empêcher d’utiliser le voyage dans le temps dans vos récits. Si vous en avez envie, n’hésitez pas et foncez. Je l’ai moi-même fait dans mes romans. La seule chose que je vous invite à faire, c’est d’être très prudent et de faire bien attention à la façon dont vous utilisez le voyage dans le temps.

D’ailleurs, si vous souhaitez vous inspirer sur le voyage dans le temps, je ne peux que vous recommandez les romans Au nom des Dieux – Fracture, qui mettent en scène le voyage dans le temps circulaire. Ainsi, vous aurez un exemple concret devant vous.

Et si vous souhaitez d’autres conseils d’écriture, je vous renvoie sur cet article qui parle des méthodes pour écrire des personnages féminins intéressants sans tomber dans les poncifs qu’on nous ressort tous les jours.

  1. […] Si vous souhaitez d’autres conseils d’écritures, n’hésitez pas à lire cet artic… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Actualités, anecdotes et bonus sur notre newsletter communautaire 100% gratuite.
Réseaux sociaux
Nos informations sont plus fraiches sur notre newsletter communautaire Fellowship, car celle-ci n'utilise aucun algorithme pour nous masquer. Mais nous sommes aussi présents sur les plateformes suivantes.

Bilskirnir, le Hall de Force, est LE spécialiste des histoires épiques et héroïques de France.
Ici, vous trouverez des romans originaux, faits et pensés en France, offrant des aventures époustouflantes et des personnages charismatiques. Embarquez aux côtés de demi-dieux légendaires pour sauver une Humanité à la dérive. Chevauchez aux côtés de cavaliers celtes pour défendre la Gaule envahie par Rome. Repoussez des hordes d'infectés dans l'un des derniers bastions de France. Découvrez de nombreux univers originaux et engagez vous dans des histoires où les mots HéroÏsmes, Bravoure et Abnégation ont encore uns sens.
Prêts pour l'aventure ? Elle n'attend plus que vous.

Bilskirnir EI SIRET 888 442 845 24 Avenue du Val des oiseaux Saint-Raphael 83700 - Tous droits réservés | Boutique propulsée par les prestataires web de La Guilde des Voyageurs