0,00  0
Panier

Votre panier est vide.

0,00  0
Panier

Votre panier est vide.

Les grandes caractéristiques de la mythologie japonaise

Présentation de la mythologie japonaise et de ses grandes caractéristiques

Par Gautier Durrieu de Madron,
6 décembre 2023

La mythologie japonaise est l’ensemble des récits et des croyances qui concernent les dieux, les héros et les monstres du Japon. Elle est principalement basée sur le shintoïsme, la religion originelle du pays, qui vénère les forces de la nature et les ancêtres. Elle s’inspire aussi du bouddhisme, qui a apporté des concepts philosophiques et des divinités étrangères. La mythologie japonaise se distingue par ses particularités culturelles, géographiques et historiques. Voici quelques-unes de ses caractéristiques principales.

La création du monde et du Japon

La mythologie japonaise raconte comment le monde et le Japon ont été créés par les dieux. Selon le Kojiki, le plus ancien texte écrit en japonais, il y avait au commencement un chaos indifférencié, appelé Amenominakanushi. De ce chaos émergèrent cinq dieux primordiaux, appelés Kotoamatsukami, qui n’ont pas de genre ni de forme. Puis apparurent sept générations de dieux, appelés Kamiyonanayo, qui ont une apparence humaine et un sexe défini. Parmi eux, Izanagi et Izanami sont chargés de créer le monde matériel.

Pour cela, ils se tiennent sur le pont céleste Ame-no-ukihashi et plongent une lance ornée de joyaux, appelée Ame-no-nuhoko, dans l’océan primordial. En retirant la lance, des gouttes de sel tombent et forment la première île, appelée. Izanagi et Izanami descendent sur cette île et construisent un palais avec un pilier central. Ils décident alors de se marier en tournant autour du pilier dans des sens opposés.

Mais c’est Izanami qui prend l’initiative de parler en premier, ce qui est considéré comme une faute. Leur premier enfant est difforme et rejeté à la mer. Ils recommencent le rituel en respectant l’ordre correct, et engendrent ainsi les huit îles principales du Japon, ainsi que de nombreux autres dieux.

La mythologie japonaise : Une mythologie cosmogonique

La mythologie japonaise est une mythologie cosmogonique, c’est-à-dire qu’elle explique l’origine du monde, des dieux et des hommes. Selon le Kojiki, le plus ancien texte sacré du Japon, le monde était à l’origine un chaos informe, d’où émergèrent les premières divinités, appelées Kotoamatsukami. Puis vinrent sept générations de dieux, dont la dernière était formée par Izanagi et Izanami, le couple créateur. Ils donnèrent naissance aux îles du Japon, aux éléments naturels et aux dieux mineurs.

Après la mort d’Izanami, Izanagi se purifia dans une rivière et engendra trois dieux majeurs : Amaterasu, la déesse du soleil, Tsukuyomi, le dieu de la lune, et Susanoo, le dieu de la tempête. Ces trois dieux sont considérés comme les ancêtres de la famille impériale et des clans nobles du Japon.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la création du monde dans la mythologie japonaise, n’hésitez pas à visionner cet épisode du Comptoir des Légendes.

La mythologie japonaise : Une mythologie animiste

La mythologie japonaise est une mythologie animiste, c’est-à-dire qu’elle attribue une âme à tous les êtres vivants et à tous les objets. Les dieux sont appelés kamis, ce qui signifie “ce qui est au-dessus”. Ils peuvent être des forces de la nature, comme le vent ou le feu, des phénomènes naturels, comme la pluie ou le tonnerre, des animaux symboliques, comme le dragon ou le renard, des ancêtres déifiés, comme Jimmu ou Hachiman, ou des personnages historiques ou légendaires, comme Sugawara no Michizane ou Kukai.

Les kamis sont vénérés dans des sanctuaires shintoïstes, où ils sont représentés par des objets sacrés, comme des miroirs ou des épées. Les kamis sont censés intervenir dans la vie des hommes, en leur accordant des bienfaits ou en leur infligeant des malheurs.

La mythologie japonaise : Une mythologie syncrétique

La mythologie japonaise est une mythologie syncrétique, c’est-à-dire qu’elle intègre des éléments d’autres cultures et d’autres religions. Le bouddhisme, arrivé au Japon au VIe siècle depuis la Chine et la Corée, a eu une influence majeure sur la mythologie japonaise. Il a introduit des concepts comme le karma, la réincarnation ou le nirvana. Il a aussi apporté des divinités étrangères, comme les bodhisattvas ou les rois célestes.

Certains kamis ont été assimilés à des bouddhas ou à des protecteurs du bouddhisme. Par exemple, Amaterasu a été identifiée à Dainichi Nyorai (Vairocana), le bouddha cosmique. Le shintoïsme et le bouddhisme ont coexisté pacifiquement au Japon pendant longtemps, formant un syncrétisme appelé shinbutsu shugo.

La mythologie japonaise : Une mythologie vivante

La mythologie japonaise est une mythologie vivante, c’est-à-dire qu’elle continue à être transmise et à évoluer au fil du temps. Elle se manifeste dans de nombreux aspects de la culture japonaise, comme l’art, la littérature ou le cinéma. Elle inspire aussi de nombreuses pratiques rituelles ou festives, comme les matsuri (fêtes populaires), les omikuji (tirages au sort divinatoires) ou les ema (plaquettes votives).

Elle nourrit aussi l’imaginaire collectif et le folklore japonais, qui regorgent de créatures fantastiques, comme les yokai (esprits malins), les oni (démons) ou les tengu (hommes-oiseaux). Elle reflète aussi la mentalité et les valeurs du peuple japonais, comme le respect de la nature, le sens de l’harmonie ou le goût de l’esthétique.

La mythologie japonaise : Les kamis, les divinités du Japon

Les kamis sont les divinités du Japon. Ils sont très nombreux et variés, et peuvent représenter des éléments naturels (montagnes, rivières, arbres…), des phénomènes naturels (vent, pluie, foudre…), des ancêtres humains ou animaux, ou encore des concepts abstraits (amour, guerre, sagesse…). Les kamis ne sont pas forcément bons ou mauvais, ils peuvent être bienveillants ou malveillants selon les circonstances. Ils ont souvent une apparence humaine ou animale, mais ils peuvent aussi changer de forme ou être invisibles.

Dans cet article, vous pourrez découvrir qui est Fujin, le kami japonais du vent.

Les kamis sont vénérés dans le shintoïsme, la religion traditionnelle du Japon. Les fidèles leur rendent hommage dans des sanctuaires appelés jinja, où ils leur offrent des prières et des offrandes. Les kamis sont censés intervenir dans la vie des humains, en leur accordant des bénédictions ou en leur infligeant des malédictions. Certains kamis sont plus importants que d’autres, comme Amaterasu, la déesse du soleil et ancêtre de la famille impériale, ou Susano-o, le dieu de la tempête et frère d’Amaterasu.

Amaterasu, déesse japonaise du soleil et ancêtre de la famille impériale

La mythologie japonaise : Les yokai, les créatures fantastiques du Japon

Les yokai sont les créatures fantastiques du Japon. Ils sont très divers et peuvent être des animaux, des plantes, des objets ou des humains transformés par la magie ou l’âge. Ils ont souvent des pouvoirs surnaturels ou des caractéristiques étranges, comme plusieurs queues, plusieurs yeux ou plusieurs têtes. Ils peuvent être amicaux ou hostiles, drôles ou effrayants, selon les cas. Ils apparaissent souvent dans les contes et les légendes populaires, mais aussi dans l’art et la littérature.

Les yokai sont influencés par le bouddhisme, qui a introduit au Japon la notion de réincarnation. Selon cette croyance, les êtres vivants peuvent renaître sous différentes formes selon leurs actions passées. Certains yokai sont donc des réincarnations d’humains ou d’animaux qui ont commis des fautes ou qui ont souffert. D’autres yokai sont des manifestations de l’énergie spirituelle qui anime toute chose. Ils peuvent être attirés par les émotions humaines, comme la colère, la peur ou le désir.

Conclusion

En conclusion, la mythologie japonaise est une mythologie riche et variée, qui témoigne de la diversité et de la profondeur de la civilisation japonaise. Elle est le fruit d’une longue histoire, marquée par des influences multiples et des adaptations constantes. Elle est le reflet d’une vision du monde, fondée sur le rapport entre les hommes, les dieux et la nature. Elle est le support d’une expression culturelle, qui se renouvelle sans cesse et qui fascine le monde entier.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les mythes japonais, je vous recommande le roman Salvation dans l’univers Au nom des Dieux, qui met en scène plusieurs grands personnages du panthéon nippon

Article rédigé par Estelle Hermitte copywriter SEO en collaboration avec Gautier Durrieu de Madron expert en mythologies.

Partagez cet article :

  1. […] Pour en apprendre plus sur d’autres divinités japonaises, n’hésitez pas à lire cet ar… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Actualités, anecdotes et bonus sur notre newsletter communautaire 100% gratuite.
Réseaux sociaux
Nos informations sont plus fraiches sur notre newsletter communautaire Fellowship, car celle-ci n'utilise aucun algorithme pour nous masquer. Mais nous sommes aussi présents sur les plateformes suivantes.

Bilskirnir, le Hall de Force, est LE spécialiste des histoires épiques et héroïques de France.
Ici, vous trouverez des romans originaux, faits et pensés en France, offrant des aventures époustouflantes et des personnages charismatiques. Embarquez aux côtés de demi-dieux légendaires pour sauver une Humanité à la dérive. Chevauchez aux côtés de cavaliers celtes pour défendre la Gaule envahie par Rome. Repoussez des hordes d'infectés dans l'un des derniers bastions de France. Découvrez de nombreux univers originaux et engagez vous dans des histoires où les mots HéroÏsmes, Bravoure et Abnégation ont encore uns sens.
Prêts pour l'aventure ? Elle n'attend plus que vous.

Bilskirnir EI SIRET 888 442 845 24 Avenue du Val des oiseaux Saint-Raphael 83700 - Tous droits réservés | Boutique propulsée par les prestataires web de La Guilde des Voyageurs